Ayi (2020)

  • Documentaire
  • 1h 9m

Synopsis

[FR] Ayi a 50 ans, des yeux rieurs, des cheveux jusqu’au bas du dos. Elle vient d’une province rurale de l’est de la Chine et n’a pas le permis de résidence qui lui permettrait de travailler légalement à Shanghai. Pourtant, cela fait 20 ans qu’elle fait de la cuisine ambulante dans la rue, au cœur d’un quartier voué à une destruction imminente. Ayi et ses compagnes bataillent pour maintenir leur gagne-pain et éviter la police municipale, dans le chaos d’une cité ultra moderne qui œuvre à l’extinction de pratiques jugées insalubres et à l’expulsion de la population indésirable qu’elles incarnent.

[EN] Ayi is 50 years old. She has witty eyes and long black hair falling down her back. She comes from a rural area of Eastern China and doesn’t have the residential permit that would allow her to work legally in Shanghai. Yet she has been cooking for 20 years in the streets, in an old Shanghai neighborhood that is soon to be demolished. Ayi, and the women around her, struggle to earn a living and escape the local police. The movie unveils the chaos of an ultra-modern city that is aiming to wipe out practices deemed unsanitary and to deport an unwanted population, embodied by Ayi.

LIVE - Débat / Q&A Session - 20/11/2020 - 16h00 (UTC+1)

Avec:

  • Marine Ottogalli, co-réalisatrice

  • Aël Théry, co-réalisatrice

  • Camille Caillet (animatrice), membre du comité de sélection du FIJR

Connectez-vous au débat / Join the Q&A session (Zoom link)

Le mot des réalisatrices - Directors' introduction

Regardez la vidéo / Watch the video [FR]

A propos des réalisatrices / About the directors

Après des études techniques à l’image, Marine Ottogalli approfondit son regard documentaire avec un cursus en anthropologie à l’EHESS. Elle réalise son premier film documentaire, Svein-à-Mula, l’Islandais qui n’avait plus d’essence, en 2015, et parallèlement travaille pour différents projets documentaires comme opératrice de prise de vue.

Aël Théry se tourne vers l’anthropologie après des études de chinois et d’hôtellerie-restauration. Après un master à l’EHESS elle poursuit ses recherches en thèse. Elle s’intéresse à la transmission des techniques de cuisine et à l’apprentissage du métier de cuisinier, d’abord à Taïwan puis en Chine. Pendant ses deux ans de terrain et de vie à Shanghai, elle établit des parcours urbains à travers la cuisine de rue, projet à l’origine du film Ayi. Ce documentaire est son premier film.

Contact

Anafilms, Strasbourg (France) - anafilms@free.fr

Réalisation / Filmmaking

Marine Ottogalli, Aël Théry

Image / Cinematography

Marine Ottogalli

Montage / Editing

Pascale Hannoyer

Langues

Mandarin, Anhuihua

Sous-titres

English, French

Pays

France

Studio

Anafilms